Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
This is the way you left me, I'm not pretending ft. JJ



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

This is the way you left me, I'm not pretending ft. JJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Messages : 4073
Points : 13464
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 31
Je vis à : Manhattan
Métier : Cordiste et Promoteur Immobilier
MessageSujet: This is the way you left me, I'm not pretending ft. JJ Mar 6 Déc - 20:31



   
   Ryan & JJ
   This is the way you left me, I’m not pretending. No hope, no love, no glory, no happy ending.


« Espace de sale menteur ! Tu fais souvent le coup du promoteur immobilier pour avoir les filles dans ton lit ? » « Ryan, tu vas finir par te tuer à travailler autant et à faire la fête à tous les soirs. » « Pourquoi ne pas nous avoir dit plus tôt que Monsieur Flint était votre frère ? » « Si ta mère te voyait aujourd’hui tu crois qu’elle serait fière de voir son gars ramener une fille différente à chaque soir ? Quand vas-tu grandir un peu ? » « Au fait, tu avais raison Ryan, je te cache bien quelque chose. Je vais me marier » « T’as couché avec elle ! Tu m’as menti ! Je te détèche ! Fiche-moi la paix Ryan… » « *BIP* Ryan, c’est ton père… Je sais que tu ne veux plus me parler, mais je m’inquiète. Ça fait plus d’une semaine que tu n’es pas rentré au travail. Peux-tu au moins les appeler pour leur dire si tu vas rentrer ? » Ryan était assis dans son salon, son regard était vide et pourtant sa tête bourdonnait de pensées. Des pensées qui étaient devenus en fait des réalités, une réalité qu’il ne voulait pas s’avouer. Une à une les voix de toutes ces personnes rebondissait dans sa tête. Combien de fois lui avait-on dit et surtout reprocher de mener sa vie comme il le faisait ? Croyant que rien ne pouvait l’atteindre, Ryan ne les avait jamais écoutés, continuant de mener sa vie très activement. Il avait vécu plusieurs épreuves dans sa vie, il s’était relevé à chaque fois et les avait affrontées avec succès. Ses épreuves l’avaient fait évolué et avaient forgé l’homme qu’il était devenu. Ryan n’était pas du genre à se laisser abattre facilement, mais voilà qu’aujourd’hui il était confronté à un mur. Il n’avait plus la force de se relever, sa chicane avec JJ avait été le dernier coup fatal. Toutes les fondations de sa vie étaient détruites. Si par le passé, il avait réussi à faire toutes ses heures au boulot c’était bien à cause que sa vie reposait sur des bases solides. Maintenant, ses deux meilleurs amis le détestaient et il avait coupé définitivement les ponts avec son père. Il se retrouvait orphelin, sans famille et sans amis. Plus que jamais, il avait réalisé à quel point il avait tellement donné d’heures au travail qu’il avait oublié le reste de sa vie. À part JJ et Spencer, il n’avait récolté que des histoires d’un soir en terme de vie sociable. Il avait délaissé tous ses vieux amis du lycée ou ses amis de bar. Pouvait-il pleurnicher de se retrouver seul ? Absolument pas, il avait été le pire des amis, même face à Spencer. Combien de fois avait-il refusé de faire des sorties avec lui ? Il avait donné davantage de son temps à JJ. Pourquoi n’avait-il pas été le voir plus souvent ? Pourquoi ne lui avait-il pas raconté la vérité dès le début ? Il avait été le pire des amis, il savait que si Spencer ne lui avait toujours pas donner de nouvelles que c’était parce que c’était définitif qu’il ne voulait plus le revoir. Après tout, c’était tout à fait normal qu’il coupe enfin les ponts vu la façon dont Ryan l’avait traité toutes ces années. À qui pouvait-il raconté ses soucis maintenant ? Le seul nom qui lui était venu en tête était celui d’Hally, mais il ne voulait pas la déranger et encore moins d’avoir l’air du mec pleurnichard. Après tout, mis à part sa chicane avec son père, c’était lui-même qui avait causé sa perte. Il avait donc décidé de ne pas contacter la blonde, même s’il savait qu’une soirée en sa compagnie lui aurait sans doute fait le plus grand bien au moral.

Si Ryan avait d’énormes regrets face à Spencer, il ne savait pas du tout comment réagir face à JJ. Il était vrai qu’il s’ennuyait énormément de sa meilleure amie, mais une part de lui était tellement blessée qu’il se demandait si les choses n’étaient pas mieux de rester comme ça. Comment pouvait-elle lui avoir cacher qu’elle allait se marier ? Comment avait-elle pu dormir à ses côtés tous ces soirs alors qu’elle était promise à un autre ? Il était vrai qu’il n’y avait rien de sexuel entre les deux amis, mais il était convaincu que n’importe quel fiancé n’aurait pas apprécié la chose. Elle qui se disait être une personne authentique, qui lui avait reproché dans le passé d’être un menteur. Non seulement il se sentait trahi, mais il remettait en doutes également tout ce qu’elle lui avait pu lui dire jusqu’à présent. Il se demandait si de nouveau il allait pouvoir lui faire confiance. Il était vrai qu’elle avait su lui pardonner par le passé de ses mensonges, mais la différence c’était qu’il lui avait mentit à la première soirée et non après des années d’amitiés comme c’était le cas présentement. Allait-il pouvoir passer à travers ça si elle revenait le voir ? Allait-elle revenir vers lui ? De son côté, il n’avait pas l’intention de faire des pas dans cette direction. Il l’aurait certainement fait si le nom du futur marié n’avait pas été Killian, c’était vraiment la cerise sur le gâteau. Comment pouvait-elle épousé cet homme si prétentieux alors que son passe-temps préféré était de le détester ? La canadienne lui avait reproché amèrement de se tenir avec Hally alors qu’elle allait dans son dos se marier avec Killian c’était tout simplement illogique. Déjà qu’il n’aurait pas été chaud à l’idée qu’elle se marie à lui, cela rajoutait une couche de plus à son mécontentement. Lui reprocher de mentir, lui reprocher Hally, alors qu’elle avait fait exactement la même chose de son côté le répugnait au plus haut point. Sur quoi encore c’était-elle encore jouer de lui ? Avait-il été un pion dans son jeu depuis toutes ces années ? Il préférait ne pas le savoir, de son côté il avait décidé de mettre fin à la partie. Il ne la recontacterait plus.

RJ était blotti aux pieds de Ryan, il ne le quittait pas d’une semelle. Le chien semblait très bien savoir que son maitre n’était pas en pleine forme. Ryan avait perdu tous ses repères, il ne savait plus ce qu’il allait faire de sa vie. Il n’avait plus de motivation à travailler, il n’avait pas rentré au boulot de la semaine. Il avait annulé tous ses rendez-vous. Peut-être que la compagnie de cordiste pour laquelle il travaillait allait le mettre à la porte à cause qu’il brillait par son absence ? Une partie de lui en serait soulagé, il aurait sans doute plus de temps pour lui, mais une partie de lui se sentait déchiré par ce choix. Les plus beaux moments de sa vie, il les avait eus avec ces gars-là. C’était la seule chose qui le rattachait encore à son père. Il avait beau ne plus vouloir lui parler, une partie de lui sentait que s’il quittait la compagnie, il ne reverrait plus jamais son père.  Peut-être était-il temps de faire le saut ? Il ne pouvait pas continuer comme ça bien longtemps de toute façon, il refusait plusieurs rencontres à cause qu’il travaillait à deux places. Il savait qu’il perdait des clients, s’il voulait que sa compagnie progresse il n’avait pas le choix de passer à autre choses. Ryan entendit cogner à la porte. Avait-il commander une pizza aujourd’hui ? Il ne se souvenait même plus de ce qu’il faisait ou non de ces journées. La pizza avait été sa principale alimentation ses derniers jours, ça et la bière. Il n’avait pas envie ni de sortir, ni de cuisiner. Il n’avait tout de même pas omis de prendre sa douche, mais il avait laissé le rasoir de côté. Normalement, il n’y avait que quand il partait dans le bois qu’on pouvait voir une quelconque repousse sur le visage de Ryan. Son appartement était dans un sale état, les bouteilles de bières s’étant accumulés un peu partout avec des boites de pizza.  Il se leva pour ouvrir la porte au livreur de pizza. Dès qu’il ouvrit la porte RJ se mit à courir tout énerver. Ryan le regarda, intrigué, à l’habitude il était plutôt du genre à japper après l’étranger. Le cordiste posa finalement ses yeux sur le « livreur ». Sa bière tomba par terre dès qu’il vit le regard de JJ. Qu’est-ce qu’elle faisait ici ? Qu’allait-elle lui raconter, un autre mensonge peut-être ? Elle vint pour prendre RJ qui ne demandait qu’à se faire cajoler par la belle brune, mais Ryan lui vola bien avant et le protégea dans ses bras.

-Tu es venu prendre le chien, c’est ça ? Hors de question.

Il se dirigea plus loin dans l’appartement, sans même se soucier de la bière qu’il avait échappé par terre. Il en prit plutôt une nouvelle dans le frigo qu’il termina d’un coup tout en essayant de conserver le chien qui se débattait pour aller voir JJ. Il n’était pas question qu’elle parte avec lui, c’était bien la seule chose qui lui restait.
WILDBIRD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : .liloo_59
Messages : 1991
Points : 7168
Date d'inscription : 13/01/2015
Age : 32
Je vis à : NYC
Métier : Agent Artistique
MessageSujet: Re: This is the way you left me, I'm not pretending ft. JJ Dim 8 Jan - 23:53



   
   This is the way...
   RJ ♥

R
yan lui manquait. Il lui manquait énormément. JJ avait perdu sa moitié. La personne vers qui elle se tournait pour tout. Pourtant, elle ne faisait rien pour reprendre contact avec lui. Trop d’orgueil, trop de fierté blessée. La jeune femme avait conscience qu’elle avait une part de responsabilité dans ce qui s’était passé mais les paroles du jeune homme étaient ancrées dans son cœur telles des flèches empoisonnées. Elle n’aurait jamais cru ça de sa part. Surtout pour une fille. Une fille !  Jusqu’à aujourd’hui, ils avaient été tout l’un pour l’autre. Non, il n’y avait pas d’histoire d’amour entre eux. Ce qu’ils partageaient allait au delà-de l’amour, quelque chose d’infiniment plus précieux que ça. Du moins, cela avait été le cas pour JJ. Pour Ryan, elle l’avait cru aussi. Mais aujourd’hui, elle n’était plus sure de rien. Était-il possible qu’il s’était joué d’elle tout ce temps ? Non elle ne pouvait le croire. Tous les moments passés ensemble étaient là pour lui prouver que ce qu’ils avaient partagé, cette amitié rare était sincère. En fait, elle avait été prête à ravaler sa fierté pour aller le voir car elle savait qu’il avait du avoir du mal à digérer sa sortie fracassante mais le paquet reçu ce jour-là avait tout remis en question. Ses affaires dans un carton avec son téléphone fracassé dessus… JJ avait alors compris qu’il ne serait à rien à d’insister. Ryan, son Ryan, avait décidé de tirer un trait sur elle. Sur eux.

Depuis lors, la jeune femme s’était plongée dans son travail. Dans son bureau aux aurores, JJ devenait encore plus dure auprès de tout le monde. Encore plus exigeante aussi bien envers elle-même qu’envers les autres. Les contrats s’enchainaient. Les nouveaux clients aussi. Elle avait abandonné les préparatifs aux mains de sa belle-mère s’attirant aussi bien la sympathie de cette dernière que des interrogations de part et d’autres. Sur ce coup-là, Killian avait été plutôt sympa et avait demandé à sa mère de s’en occuper pour la laisser tranquille et de boucler ses affaires avant son mariage. La jeune fiancée en avait été surprise mais n’avait pipé mot. Elle était sure qu’il allait lui faire payer cet accès de gentillesse d’une manière ou d’une autre mais pour l’instant elle n’en avait cure. Elle voulait oublier ce qui lui faisait tellement de mal. Elle voulait oublier qu’elle n’avait plus personne sur qui compter dans cette ville. Carl ne comptait pas. Lui se réjouissait des noces à venir et se frottait les mains comme  un vieux renard qui avait bien manigancé son coup. JJ surprenait de temps en temps son regard sur elle un peu interrogateur mais elle se dérobait aussi sec à toute question. Elle ne voulait avoir de compte à rendre à personne.

Le premier coup lui fut porté par Hector.

« Mademoiselle JJ… Euh… Je sais que ce ne sont pas mes affaires mais… Euh… Monsieur Williams… Cela fait quelques jours que je ne l’ai pas vu… »

Le coup de fil d’Hector n’avait fait que de mettre un peu plus de sel sur une plaie encore ouverte et qui probablement ne cicatrisera jamais.

« Hector… avait-elle soupiré. Vous savez très bien que je ne suis plus autorisée à venir dans votre immeuble… Je suis sure que Ryan va bien. Il a du sortir faire la bringue quelques temps… »

Un petit silence s’était alors fait et Hector avait repris d’une voix douce

« Je le sais Mademoiselle… Je ne sais pas ce qui s’est passé entre vous mais… Mais il n’est plus le même… Essayez de venir Mademoiselle JJ… Excusez-moi de vous avoir dérangé… »

En raccrochant, la première réaction de JJ avait été de se précipiter dehors pour aller voir son meilleur ami. Mais elle s’était ravisée en bas de l’immeuble. Elle n’avait plus le droit de venir. Il ne voulait plus d’elle et elle avait été jetée comme une malpropre de cet endroit qu’elle avait considéré comme étant chez elle. L’orgueil avait alors refait surface et la jeune femme avait tourné les talons les yeux pleins de larmes. Elle avait alors foncé dans un bar et y était restée un bon moment de finir la nuit dans les bras d’un parfait inconnu. Au réveil, elle s’était éclipsée comme d’habitude en pensant que bientôt ce genre de d’escapade ne lui serait plus possible. Elle avait cherché l’oubli mais le manque revenait toujours plus fort…
Ce ne fut qu’en rentrant chez elle ce matin là qu’elle vit que Monsieur Williams lui avait laissé un message lui demandant de le rappeler. Inquiète, elle le rappela aussi sec ne tenant pas compte de l’heure matinale.

« JJ… Est-ce que tu as des nouvelles de Ryan ? Il ne répond pas… »

Monsieur Ryan la considérait comme son enfant et était persuadé qu’ils allaient finir par se marier Ryan et elle. Cela avait le don de faire rire la jeune femme qui avait arrêté d’essayer de lui faire comprendre qu’ils n’étaient qu’amis.

« Non… Aucune Henry… Mais je dois être la dernière personne que votre fils ait envie de voir en ce moment… »

Elle entendit Henry Williams soupirer à l’autre bout du fil avant de reprendre

« Je ne sais pas ce qui se trame entre vous deux mais vas le voir stp JJ. Il a besoin de toi. Plus qu’il ne voudra l’admettre. Fais le pour moi stp… »

JJ avait promis avant de raccrocher. C’était pour ça qu’elle se retrouvait à nouveau en bas de l’immeuble pour la seconde fois en moins de 24h. Soufflant un bon coup, elle prit le chemin de l’appartement de Ryan non sans avoir salué Hector au passage. Ce dernier l’avait regardé avec les yeux remplis de reconnaissance. Le portier aimait beaucoup Ryan et elle aussi par extension.

La porte finit par s’ouvrir et ce fut un Ryan déboussolé qui l’apostropha. Mais JJ ne fit pas attention à lui. Elle était concentrée sur la petite boule de poils qui arrivait en courant. RJ ! Il lui avait tellement manqué lui aussi ! Mais avant qu’elle ait pu faire un geste, Ryan avait déjà attrapé le petit chien lui intimant de partir et de ne pas venir chercher leur bébé. Levant les yeux au ciel, elle le suivit dans le salon mais stoppa net en voyant l’état dans lequel il se trouvait. Incrédule, elle regarda les cadavres de bières et autres bouteilles d’alcool. Mais que s’était-il passé ici ? Il avait fait la bringue hier soir ou quoi ?

« Je vois que tu t’es bien amusé ici… », ironisa la jeune femme.

Elle s’avança vers lui et lui enleva d’autorité le petit chien qui se blottit aussitôt entre ses bras en jappant de plaisir.

« Oui tu m’as manqué aussi mon bébé »

Lui faisant tout plein de mamours, elle regarda Ryan avec défi

« J’ai le droit de venir voir mon chien. RJ est aussi à moi je te signale ! T’as beau avoir réexpédié toutes mes affaires, il me reste lui ici ! »

Gardant le chien entre ses bras, JJ retourna dans le salon et lui dit

« Je pourrais dire à ton père de ne pas s’inquiéter pour son fils et qu’il passe sa vie à faire la fête ! Et dire qu’il s’inquiétait pour toi… Et que moi aussi… Je vois que tu t’en sors très bien Ryan ! »
WILDBIRD

_________________


A secret... A contract...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

This is the way you left me, I'm not pretending ft. JJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 03. This is the way you left me
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» RMT pashmilla don't left me down (console)
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me
» Guide pour étoffer votre rôle-play

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Home-